Comment soulager le brouillard cérébral ?

119 vues

Aussi appelé brain fog ou chemobrain, le brouillard cérébral se caractérise par un ralentissement des fonctions cognitives. Cela peut se traduire par des oublis répétés, des difficultés à se concentrer ou à réfléchir. Si les symptômes sont divers, les causes le sont également et il convient d’être attentif aux besoins de son organisme. Suivez le guide pour mieux connaitre cet état mental et les solutions pour l’atténuer.

Quels sont les symptômes ?

Brouillard cérébral

La sensation de brouillard cérébral se traduit par un manque de clarté mentale. Il en découle des difficultés de mémoire et de concentration pour prendre des décisions ou simplement réfléchir. Rendant incapable de penser clairement, le brain fog engendre une baisse de motivation et une certaine désorientation au quotidien.

S’il ne s’agit pas d’une maladie, le brouillard cérébral est une accumulation de symptômes pouvant être plus ou moins temporaires. Il s’avère cependant handicapant dans une vie quotidienne aux multiples stimulations cognitives.

Il est donc essentiel de bien identifier les symptômes du brain fog pour mieux les comprendre :

  • Des problèmes de concentration aussi bien pour une activité que pour de simples réflexions de la vie courante ;
  • Un sentiment de confusion mentale semblable à un blocage ou une lourdeur quand il s’agit d’enregistrer des informations ou de les analyser ;
  • Une multiplication des oublis au quotidien ;
  • Un besoin d’effort important pour se souvenir d’informations à court ou moyen terme ;
  • Des difficultés pour la prise de décisions avec un doute persistant ;
  • Une fatigue cognitive accrue qui se ressent aussi bien sur le plan physique que mental.

Quelles sont les causes du brouillard cérébral ?

Difficulté de mémoire

Les raisons qui entrainent un sentiment de brouillard mental sont très nombreuses. Il peut être issu de différentes pathologies existantes ou problèmes de santé divers. Les plus communs sont les migraines, la baisse des défenses immunitaires, un manque de sommeil et la fatigue. Une grande anxiété et la dépression sont également des facteurs propices à une difficulté de concentration. Plus récemment, les conséquences d’une contagion au covid-19 ont provoqué une recrudescence des symptômes de brouillard mental.

D’autres causes peuvent en être la source. C’est le cas des troubles hormonaux, notamment à la période de la ménopause. En effet, la baisse d’œstrogènes engendre un déséquilibre hormonal qui affecte la faculté de concentration et de mémoire.

Le mode de vie des personnes constitue un risque de causes potentielles. Une mauvaise qualité de l’alimentation provoque des carences nutritionnelles. Il est important d’éviter au maximum les aliments transformés raffinés qui ne favorisent pas le bon fonctionnement de l’organisme. Il en résulte des situations de fatigue mentale et de confusion propres au brouillard cérébral.

À cela s’ajoute le syndrome du stress chronique. Lorsque le stress devient trop important, il empêche l’activité normale des fonctions cognitives.

La prise de certains médicaments peut également mener au brouillard cérébral. Il peut s’agir de pilules contraceptives, de cortisone, d’antiallergiques et bien d’autres. Il est important de toujours bien se renseigner sur les effets secondaires.

Comment limiter les risques de brouillard cérébral ?

Difficulté concentration penser

Avant toute chose, il est important de bien comprendre les causes du brain fog et d’en identifier les symptômes. En fonction, il existe différentes manières d’atténuer ce sentiment et de retrouver la clarté d’esprit au quotidien.

Parmi les solutions, on retrouve :

  • La pratique de la relaxation contribue à abaisser votre niveau de stress. Il est ainsi plus aisé de retrouver sa concentration en se focalisant sur votre objectif.
  • Les exercices de stimulation mentale permettent de maintenir à niveau vos facultés cognitives.
  • La pratique d’une activité physique améliore la régulation des émotions et de l’humeur.
  • Veillez à dormir suffisamment avec un sommeil de qualité qui limite les risques de fatigue en journée.
  • Prendre des repas sains et équilibrés vous assure d’obtenir tous les nutriments nécessaires au bon fonctionnement de l’activité cérébrale. La consommation de légumes est recommandée et celle d’alcool à réduire.
  • Privilégier l’exécution des tâches quotidiennes en vous focalisant l’une après l’autre.  
  • L’utilisation de listes et planificateurs permet d’anticiper les problèmes de mémoire.
  • Avec la phytothérapie, la consommation de produits naturels comme le magnésium et les oméga 3 favorise le bon fonctionnement du cerveau.

« Cet article est purement informatif, Phyto-Actus-Conseils n’a pas vocation à prescrire un traitement médical ou à réaliser un diagnostic. Nous vous invitons à vous rendre chez un praticien de santé naturelle si vous présentez une gêne ou un mal-être. »

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.