Renforcer son immunité, c’est toute l’année

549 vues

Avec des défenses parfaitement organisées, l’organisme combine les rôles des cellules, protéines et signaux chimiques. Il offre ainsi une protection optimale contre les virus, microbes, bactéries, parasites et agents pathogènes qui l’agressent tout au long de l’année. Pour y parvenir, le système immunitaire doit être en pleine possession de ses moyens. Il devient donc essentiel de renforcer son immunité au quotidien pour ne pas la laisser s’affaiblir. Suivez le guide pour mieux comprendre l’importance de maintenir une immunité de qualité jour après jour.

Quelles sont les principales défenses de l’organisme ?

Défenses naturelles pour renforcer son immunité

Avec différentes étapes, le système immunitaire veille sans discontinuer sur l’état physique de l’organisme. Lorsqu’il rencontre une anomalie, il agit comme une barrière et se met en action. Il est essentiel à votre bien-être et se présente comme le garant d’une bonne santé.

La peau constitue le premier organe de l’immunité. Elle forme une couche protectrice qui empêche la pénétration des agents pathogènes. Si elle joue un rôle de barrière efficace, il existe d’autres moyens pour contaminer le corps humain.

C’est notamment le cas des voies respiratoires. Elles possèdent néanmoins des cils qui sont des poils capables de retenir les substances néfastes. Ces dernières n’atteignent pas les poumons et sont ensuite éliminées par les fonctions excrétoires.

Alliant barrière physique et chimique, le mucus se présente comme un piège à agents pathogènes. Diverses membranes du corps produisent cette épaisse et gluante substance pour retenir les microbes, virus… Le corps secrète de nombreuses autres barrières chimiques comme la salive, les larmes, l’acide gastrique et autres.

Quand une substance indésirable parvient à passer les barrières physiques et chimiques, l’organisme compte sur les phagocytes. Ils agissent comme des sentinelles en parcourant le corps à la recherche de la moindre anomalie pour la détruire.

Un système immunitaire adaptatif peut également se mettre en place grâce aux lymphocytes. Ces cellules immunitaires parviennent à se remémorer la manière de détruire tel ou tel agent pathogène. Cette immunité spécifique ou acquise est semblable à une base de données pour offrir une protection toujours plus efficace.

Les dangers d’un système immunitaire défaillant

les danger d'une mauvaise immunité

Avec ses nombreuses couches et sous-couches, le système immunitaire est une solution de défenses redoutable tant qu’il reste fonctionnel. Sa capacité à réagir face aux agressions extérieures peut en effet être altérée par de nombreux facteurs comme l’alimentation, le sommeil et le stress.

En hiver comme en été, l’organisme se retrouve de plus en plus sensible aux maladies et infections si notre immunité s’affaiblit. En fonction de la vulnérabilité du système immunitaire, les complications rencontrées peuvent devenir de plus en plus fortes et fréquentes. Si nous ne sommes pas tous égaux en matière d’immunité, les habitudes de vie jouent un rôle considérable dans la qualité de la réponse immunitaire.

Les divers signes d’une immunité en berne :

  • Un sentiment de fatigue qui persiste ;
  • Une difficulté à trouver le sommeil ;
  • Des infections et rhumes de plus en plus fréquents ;
  • Une cicatrisation des coupures beaucoup plus longue que d’ordinaire.

De nombreux facteurs impactent le bon fonctionnement du système immunitaire. Parmi eux, on retrouve :

  • Une mauvaise nutrition avec un manque de micronutriments, protéines et calories entraine irrémédiablement une baisse de l’activité immunitaire.
  • Un excès de sédentarité ou d’activité physique peut dérégler l’immunité.
  • Un manque de sommeil a des conséquences négatives sur la réponse immunitaire. Une étude a été réalisée par l’INSERM et le CNRS pour déterminer le rôle du sommeil sur l’immunité.
  • Un stress important et chronique freine l’action immunitaire.
  • Une exposition récurrente à des toxines fatigue le système immunitaire. Cela peut provenir des divers produits de nettoyage et de jardin. Il en est de même avec la pollution extérieure, mais aussi intérieure comme les moisissures, émanations de gaz…
  • Le surpoids et l’obésité perturbent le bon équilibre du système immunitaire.

Les bonnes pratiques pour renforcer son immunité

comment renforcer son immunité

Pour assurer à votre système immunitaire les meilleures chances de protéger l’organisme, il convient d’adopter des habitudes de vies saines. Elles favorisent la vivacité et permettent de renforcer l’immunité innée comme adaptive.

  • Une alimentation équilibrée et de qualité permet de cumuler tous les besoins pour renforcer son immunité. Les repas doivent contenir des fruits, des légumes, des protéines, mais aussi du bon gras.
  • Sans excès, la pratique sportive contribue à stimuler la circulation sanguine pour faciliter le parcours des cellules immunitaires.
  • Une bonne gestion du stress est essentielle pour maintenir une immunité efficace. En entrainant la libération d’hormone en grande quantité, le stress dérègle le système immunitaire en limitant la production de cytokines.
  • Veiller à dormir au moins 7h par nuit est fortement recommandé.
  • Pour limiter les risques de contamination par les virus et soulager le système immunitaire, il est important de maintenir une hygiène irréprochable.

L’importance de la micronutrition

renforcer immunité échinacée

En cas de carence, les compléments alimentaires permettent un apport ciblé conformément aux besoins de votre immunité. Ils sont prescrits par un professionnel pour combler les manques. Lorsque l’alimentation n’est pas suffisante, une supplémentation en vitamines B et C est importante. Elle est primordiale pour la qualité de la réponse immunitaire de l’organisme. Non stockées par l’organisme, ces vitamines hydrosolubles doivent être apportées chaque jour par l’alimentation. Lorsque les repas sont insuffisants, une cure en complément est recommandée. Le zinc est également très important, car il favorise le bon fonctionnement du thymus qui assure la maturation des lymphocytes T.

À cela s’ajoutent de nombreux principes actifs de plantes qui boostent l’immunité. On retrouve notamment les vertus de l’échinacée qui favorise l’action de globules blancs contre les microbes. Elle contribue à stimuler la production d’anticorps et au bon fonctionnement de la réponse immunitaire. Riche en flavonoïdes, le cassis apporte des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes. Il se montre efficace en cas d’infections répétées.

« Cet article est purement informatif, Phyto-Actus-Conseils n’a pas vocation à prescrire un traitement médical ou à réaliser un diagnostic. Nous vous invitons à vous rendre chez un praticien de santé naturelle si vous présentez une gêne ou un mal-être. »

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.